Le titre du séminaire en ligne « Sortir de la polarisation » est tout un programme. En collaboration avec le service Dialogue et Participation, la fondation Risiko-Dialog aborde la polarisation croissante de nos débats politiques. Nous discuterons de la manière de gérer les fronts durcis sur des sujets tels que la vaccination Covid-19 et de la façon dont nous pouvons sortir ensemble de la polarisation. Plutôt que d’aborder et de décrire le problème, nous souhaitons discuter de solutions concrètes.


Quand: Jeudi 04.11.2021, 12:30-14:00
Où: en ligne (lien par e-mail)
Qui: Toutes les personnes intéressées de la politique, de la recherche, des médias et de la société civile sont cordialement invitées.

 

Contributions de:
Prof. ém. Ueli Mäder, Université de Bâle
Dr. Cordula Reiman, Service Dialogue et Participation
Matthias Holenstein & Kimon Arvanitis, Fondation Risiko-Dialog


Ensemble, nous observons depuis un peu plus d’un an la polarisation croissante du débat politique, à l’exemple de la pandémie de Covid-19. Durant cette période, nous nous sommes penchés sur des approches visant à contrer ce phénomène. Alors que la pandémie domine actuellement le débat, la compréhension acquise et les solutions envisagées lors du séminaire resteront pertinentes dans une période post-pandémique.

 

Centre Dialogue et Participation

Le service spécialisé a été créé en octobre 2020, notamment en raison de la polarisation croissante pendant la pandémie. En effet, dans une situation exceptionnelle, des projets exceptionnels sont nécessaires. Les stratégies existantes doivent être développées et adaptées – en impliquant la population civile. Les experts et les partenaires qui entourent le Centre Dialogue et Participation proposent une analyse, des solutions et aident à la mise en œuvre.

 

La fondation Dialogue sur les risques

Depuis plus de 30 ans, la fondation Dialogue sur les risques poursuit, en tant que plate-forme indépendante, l’objectif de développer des solutions innovantes et viables ainsi que des conditions-cadres pour comprendre les innovations technologiques, les changements dans l’environnement et les risques, et pour organiser leur gestion de manière participative. Pour ce faire, elle coopère avec les partenaires respectifs de la société civile, de la recherche, de l’économie, des autorités, de la politique en Suisse et à l’étranger.